L'Asie chute, la crainte d'un défaut grec plane...

  • A
  • A
L'Asie chute, la crainte d'un défaut grec plane...
Partagez sur :

Les marchés asiatiques entament la semaine en nette baisse, sur fond de rumeurs d'une défaillance prochaine de la Grèce...

Les marchés asiatiques entament la semaine en nette baisse, sur fond de rumeurs d'une défaillance prochaine de la Grèce... A Tokyo, l'indice Nikkei perd 2,3% à la clôture, tandis que Hong Kong et Sydney dégringolent d'environ 3,5%. De son côté Singapour perd 2,3%, Djakarta cède 1,8%, Manille lâche 1% et Bombay (indice BSE Sensex) recule de 1,8%. Vendredi, les Bourses européennes et américaines avaient déjà été plombées par la crise de la dette publique en Europe (-4,1% pour l'EuroStoxx50 et -2,7% pour le Dow Jones) Notons que Shanghai, Taiwan et Séoul sont fermés pour un jour férié ce lundi... Depuis vendredi, les désaccords au sein de la zone Euro sur le dossier grec se sont encore aggravées, avec la démission de l'Allemand Jürgen Stark, le chef économiste de la BCE. De plus, le G7 Finances n'a débouché sur aucun accord précis au sujet de la Grèce ni de la relance de l'économie mondiale, ce qui ne fait qu'accroître la nervosité des marchés. Dans les milieux financiers, nombreux sont ceux qui envisagent désormais sérieusement une défaillance de la Grèce. L'agence 'Bloomberg' cite ainsi ce matin des responsables de la coalition d'Angela Merkel, affirmant que Berlin étudie ce scénario et envisage de protéger ses banques par un programme public de soutien financier. Par ailleurs, trois établissements français, BNP Paribas, Société Générale et Crédit agricole, seraient menacés d'une dégradation de leur notation, cette semaine, par l'agence Moody's, selon la presse économique... Dans ce contexte, le secteur bancaire est à nouveau attaqué en Asie, notamment HSBC qui perd 4,3% à Hong Kong et la banque chinoise ICBC, qui chute de 3,6% à Hong Kong. Sur le marché des changes, l'Euro continue sa glissade, en recul de près de 1% ce matin, à 1,3530$. Face au Yen, la monnaie européenne est même tombée à son plus bas niveau depuis 10 ans, à 104,90 Yens cette nuit en Asie. Le pétrole est lui aussi en berne, à 85,60$ le baril WTI, en baisse de 1,8%. Du côté des valeurs, le secteur des matériaux de base rechute avec le pétrole : -3,4% pour BHP Billiton à Sydney, -4,2% pour Rio Tinto et -4,4% pour Santos. Jiangxi Copper, le premier extracteur de cuivre chinois, perd 5,7% à Hong Kong.