L'Asie boursière tente de s'inscrire en hausse

  • A
  • A
L'Asie boursière tente de s'inscrire en hausse
Partagez sur :

L'indice PMI manufacturier de la Chine a permis de redonner du souffle aux marchés...

En l'absence de Wall Street qui est resté fermée hier soir, les marchés asiatiques tentent d'amorcer un mouvement de hausse ce mardi matin dans un contexte prudent, alors que certaines places gardent encore portes closes à l'image de Tokyo ou de Shanghai. En Chine justement, l'indice PMI manufacturier qui prend la température des directeurs d'achats dans l'industrie, est passé de 49 en novembre à 50,3 en décembre, ce qui signale une embellie plus importante que prévu aux marchés, puisque les économistes anticipaient en moyenne une quasi-stagnation (49,1). Un indicateur supérieur à 50 est censé faire état d'une expansion, son contraire signalant une contraction. Les places de la région pointent ainsi dans le vert comme Hong Kong qui prend plus de 2%. Séoul de son côté reprend 2,4% et Singapour 1,2%. Le PIB de Singapour a reculé de -4,9% en rythme annualisé entre les troisième et quatrième trimestres 2011, non loin des anticipations des économistes (-5% selon le consensus Bloomberg). Les spécialistes se gardent de tirer trop de conclusions de cette contraction sur les perspectives asiatiques en 2012, d'autant que les marchés locaux n'ont pas fait grand cas de cette contreperformance attendue, préférant se concentrer sur l'indice des directeurs d'achats chinois dévoilé ce matin, qui a donc dépassé les attentes, pour progresser. Sur les devises, le yen reste ferme sous la barre des 100 face à l'euro, alors que la monnaie unique campe prudemment sous les 1,30 dollar en attendant la reprise des échanges outre-Atlantique cet après-midi...