L'Asie boursière salue les avancées des négociations sur le "mur fiscal" aux Etats-Unis

  • A
  • A
L'Asie boursière salue les avancées des négociations sur le "mur fiscal" aux Etats-Unis
Partagez sur :

Barack Obama a rencontré hier soir en tête à tête le président de la chambre, le républicain John Boehner...

Les marchés asiatiques saluent ce mardi matin les récents progrès enregistrés dans les négociations budgétaires aux Etats-Unis. A Tokyo, l'indice Nikkei gagne encore 0,9% peu avant la fin de séance, également soutenu par l'affaiblissement continu du Yen. A Hong Kong, le Hang Seng est proche de l'équilibre, tandis qu'en Chine continentale, l'indice Composite de Shanghai cède 0,1% après avoir gagné 0,8% en début de séance. Pour sa part, Taiwan avance de 0,1%, Séoul prend 0,2%, Sydney monte de 0,5% et Singapour gagne 0,3%. Enfin, à Bombay, l'indice BSE Sensex reste stable (+0,06%) après la décision de la banque centrale indienne de maintenir le statu quo sur ses taux directeurs, une décision qui correspond aux attentes du marché. Vers un accord sur le "mur fiscal" La nouvelle la plus déterminante pour les places financières est venue cette nuit des Etats-Unis, où un accord semble désormais se profiler entre la Maison Blanche et les Républicains pour éviter le "mur fiscal". Barack Obama a rencontré hier soir en tête à tête le président de la chambre, le républicain John Boehner, et aurait accepté de limiter les hausses d'impôts aux Américains gagnant plus de 400.000 dollars par an (au lieu de 250.000 dollars initialement)... Cette concession pourrait ouvrir la voie à un compromis qui prévoirait 1000 à 1200 milliards de hausses d'impôts et des réductions de dépenses du même ordre sur la prochaine décennie, selon des sources proches du dossier. Hier, Wall Street a fini en hausse, le Dow Jones gagnant 0,7% et le Nasdaq 1,3% dans l'espoir d'un accord politique sur le désendettement avant la fin de l'année ou au plus tard en janvier. Recul du Yen En Asie, les valeurs japonaises se distinguent une nouvelle fois dans le sillage de la large victoire du parti conservateur PLD aux élections anticipées de dimanche. Le futur Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé à injecter des liquidités dans le système financier pour faire baisser le Yen, combattre la déflation et soutenir les exportations nipponnes. Ce matin, le Yen a continué sa décrue, tombant à un nouveau plus bas depuis plus de 8 mois, à 84,05 Y/$ contre 83,89Y/$ hier soir à New York.