L'Asie boursière respire après la réélection de Barack Obama

  • A
  • A
L'Asie boursière respire après la réélection de Barack Obama
Partagez sur :

Les investisseurs craignaient un scrutin serré contestable...

Après un démarrage hésitant, les marchés asiatiques se sont orientés en légère hausse ce mercredi matin, après la victoire de Barack Obama à l'élection présidentielle américaine. Dans le sillage de la progression de Wall Street hier (+1% pour le DJIA, +0,4% pour le Nasdaq), l'indice MSCI Asie Pacifique gagne un petit 0,1% en séance après avoir entamé la journée en légère baisse. A Tokyo, l'indice Nikkei a oscillé entre le rouge et le vert, pour finalement rester proche de l'équilibre (-0,03%). Hong Kong gagne 0,2%, le Shanghai Composite avance de 0,1%, Sydney et Taiwan grimpent de 0,7% et Séoul avance de 0,3%. Enfin, à Bombay, l'indice BSE Sensex progresse de 0,5%. Des investisseurs soulagés... pour le moment Les investisseurs sont soulagés d'être fixés sur l'issue du vote américain, après avoir craint un scrutin trop serré, susceptible d'être contesté... De fait, Barack Obama a été réélu de manière nette selon les projections des médias, et son adversaire républicain Mitt Romney a d'ores et déjà reconnu sa défaite dans un discours, précisant avoir téléphoné à Barack Obama pour le féliciter. Tout n'est pas réglé pour autant... Le président réélu va devoir engager des discussions avec le Congrès - dont la prochaine session est prévue le 13 novembre - en matière de fiscalité et de dépenses budgétaires, pour éviter le "mur budgétaire". Il désigne ce mécanisme prévoyant l'activation automatique de coupes budgétaires et la suppression d'allègements d'impôts, faute d'accord entre Démocrates et Républicains pour rétablir les finances publiques du pays. Il vise à éviter le dépassement du plafond de la dette La Grèce également au menu Sur le marché des changes, le Dollar s'est un peu affaibli après l'annonce des résultats du scrutin américain, à 1,2864$ (-0,4%), les marchés tablant sur la poursuite d'un politique monétaire ultra-accommodante défendue par le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke... Les cours du pétrole brut WTI sont stables à 88,40$ le baril (+0,05%) tandis que le Brent de la Mer du Nord cède 0,2% à 110,67$. En Europe, l'attention des marchés se tournera aujourd'hui vers la Grèce, où le parlement doit se prononcer aujourd'hui lors d'un vote crucial sur le prochain plan de rigueur de plus de 18 Milliards d'Euros imposé par l'Europe et le FMI au pays...