L'Asie boursière mise sur une sortie de crise en Europe

  • A
  • A
L'Asie boursière mise sur une sortie de crise en Europe
Partagez sur :

Les marchés espèrent que les dirigeants parviendront à éviter que S&P ne mette ses menaces à exécution...

Les investisseurs asiatiques parient prudemment ce mercredi matin sur un accord de sortie de crise de l'Euro, lors du sommet européen prévu jeudi et vendredi. Les principaux indices boursiers de la région sont en hausse, à commencer par le Nikkei, qui a regagné 1,71% à la clôture à Tokyo. Hong Kong avance de 0,9% en séance, Shanghai (indice Shanghai Composite) grappille 0,1%, Taiwan prend 1,1% et Séoul progresse de 0,8%. Sydney s'adjuge 0,7%, Singapour grimpe de 0,8% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) avance de 0,6%. De leur côté, les "futures" sur l'indice S&P 500 américains sont en hausse de 0,3% ce matin, après une clôture mitigée à Wall Street hier soir (+0,4% pour le Dow Jones, -0,2% pour le Nasdaq) et une légère baisse en Europe (-0,5% pour l'EuroStoxx 50). Malgré la menace de Standard & Poor's de priver de note "AAA" les 6 pays de la zone Euro qui en bénéficient encore, à commencer par l'Allemagne et la France, les marchés espèrent que les dirigeants parviendront à éviter ces sanctions de façon préventive... L'avertissement de l'agence de notation pourrait ainsi servir de catalyseur à un accord, jeudi et vendredi, lors du sommet européen prévu à Bruxelles. Lundi, rappelons que Nicolas Sarkozy et Angela Merkel sont parvenus à surmonter leurs différends pour proposer une réforme des traités européens (à 27 pays membres, mais à défaut à 17), pour renforcer la gouvernance économique de la zone Euro et sanctionner les Etats membres qui ne respecteraient pas les critères du pacte de stabilité. Ce matin, le 'Financial Times' fait aussi état de négociations pour la création d'un mécanisme européen de stabilité (MES) dès juillet 2012, doté à terme de 500 Milliards d'Euros. Ce MES pourrait fonctionner en parallèle avec le FESF actuel, doté de 440 MdsE et qui doit être porté par effet de levier à 1.000 MdE, selon le 'FT'. Reflétant ces espoirs de résolution de la crise, l'Euro progresse légèrement ce matin, de 0,2% à 1,3430$ dans les échanges interbancaires, tandis que le pétrole regagne 0,5% à 101,60$ pour le baril de brut WTI. En Asie Pacifique, les statistiques de la matinée laissent penser que l'Asie pourrait mieux résister que prévu à la crise en Europe... Ainsi, le PIB de l'Australie est ressorti meilleur que prévu, à +1% au troisième trimestre, contre +0,8% attendu par les économistes. Hier, un rapport de la banque asiatique de développement (ADB) avait toutefois mis en garde les pays de la région sur "des risques de ralentissement beaucoup plus importants qu'il y a quelques mois", en raison de la rechute de l'économie européenne et de la mollesse de la reprise aux Etats-Unis...