L'arrestation de traders imminente dans le dossier du Libor

  • A
  • A
L'arrestation de traders imminente dans le dossier du Libor
Partagez sur :

Les autorités américaines et européennes seraient sur le point de procéder à des arrestations...

L'arrestation de traders soupçonnés d'être mouillés dans le scandale du Libor ne devrait plus tarder... Selon des sources citées par l'agence de presse Reuters, les autorités américaines et européennes ont contacté les avocats des intéressés, pour les prévenir de leur inculpation prochaine, ce qui n'est pas rare dans les enquêtes pour malversations financières présumées. Des traders de certaines des plus grandes banques du monde sont soupçonnés d'avoir manipulé le Libor, ensemble de taux à Londres auxquels les banques se prêtent de l'argent entre elles. "Plus d'une poignée de traders sont concernés", selon une source de Reuters. En parallèle, les autorités de régulation tentent de faire le lumière sur la responsabilité éventuelle des banques dans ce scandale. Barclays, UBS, Citigroup... Barclays a été la première banque à conclure un accord amiable avec les régulateurs américain et britannique, rendu public le 27 juin. La banque britannique a accepté de payer une amende de 453 millions de dollars et a reconnu son rôle dans la manipulation du Libor. Toujours selon Reuters, plus d'une dizaine d'employés actuels ou passés de Barclays, UBS et Citigroup sont sous le coup d'une enquête. Les autorités de régulation s'intéressent pour leur part aux activités d'employés de HSBC et de la Deutsche Bank, entre autres...