L'annonce de la suppression d'aides à l'apprentissage fait grincer des dents...

  • A
  • A
L'annonce de la suppression d'aides à l'apprentissage fait grincer des dents...
Partagez sur :

Elle fait partie du plan de modernisation de l'action publique

Dans le cadre de la modernisation de l'action publique, le gouvernement a annoncé mercredi la réforme de plusieurs aides aux entreprises, afin de dégager 1,5 milliard d'euros dès l'an prochain. Mais l'annonce de la suppression de l'indemnité compensatrice de formation a suscité une levée de boucliers de la part des entreprises et des régions. Cette indemnité, versée par les régions et financée par une dotation de l'Etat a pour but d'accompagner les employeurs qui ont recours à l'apprentissage. Son montant minimal s'élève à 1.000 euros pour chaque année de formation. "Contraire aux objectifs du gouvernement !" "L'objectif réaffirmé récemment par le Président de la République de parvenir à 500.000 apprentis en 2017 est, depuis hier, à classer au titre des voeux pieux", déplore le syndicat CGPME qui estime que cette annonce est "un mauvais coup porté aux entreprises s'engageant en faveur de l'apprentissage". L'Association des régions de France tire également la sonnette d'alarme :  "une telle suppression serait une erreur majeure en contradiction avec la priorité donnée à l'emploi des jeunes et casserait l'élan en faveur du développement de l'apprentissage", écrit-elle dans un communiqué. L'association réclame l'étude de solutions alternatives ou 'a minima', le maintien de cette aide pour "les petits employeurs" d'apprentis.