L'Aise boursière repasse en terrain négatif avec l'Europe et les statistiques US

  • A
  • A
L'Aise boursière repasse en terrain négatif avec l'Europe et les statistiques US
Partagez sur :

L'adjudication espagnole réalisée à des taux en hausse et la baisse moins importante que prévu des inscriptions au chômage outre-Atlantique ont pesé...

La semaine se termine sur une note baissière en Asie, ce vendredi matin, après des statistiques américaines décevantes et sur fond de crise de la dette en Europe... A Tokyo, l'indice Nikkei a cédé 0,3% à la clôture, tandis que la Bourse de Hong Kong est revenue à l'équilibre après un recul de 0,4% en séance, Taiwan perd 1,5%, Séoul lâche 1,2%. Sydney est parvenu à regagner l'équilibre en clôture (+0,09%), tandis que Singapour et Bombay (indice BSE Sensex) cèdent tous deux environ 0,1%. Seul l'indice Shanghai Composite prend le sens inverse avec un bond de 1% lié à des anticipations de mesures de relance par le gouvernement de Pékin... Hier à Wall Street, les indices Dow Jones et Nasdaq ont reculé respectivement de 0,5% et 0,8%, tandis que l'EuroStoxx 50 a encore perdu 1,8% (s'additionnant à une chute de 1,7% mercredi), après une adjudication de dette espagnole réalisée à des taux en nette hausse. En France, où le Trésor a aussi levé du papier hier (10 MdsE), les taux à 10 ans se sont tendus en séance de plus de 10 points, à 3,12%, après une rumeur, démentie, de réduction imminente par Moody's de la note "AAA" de la France... Aux Etats-Unis, les derniers indicateurs publiées entretiennent la prudence des investisseurs : les inscriptions au chômage ont baissé moins que prévu la semaine dernière, l'indice d'activité du Conference Board a chuté en mars, et les ventes de logements anciens ont reculé le mois dernier. En Asie, les valeurs liées à l'Europe et aux Etats-Unis sont en berne ce matin... Le titre du groupe d'habillement Esprit Holdings, qui réalise 80% de ses ventes en Europe, perd 0,8% à Hong Kong et Canon (près d'un tiers des ventes en Europe) perd 0,5% à Tokyo, malgré l'annonce d'une progression de son bénéfice au trimestre achevé fin mars. L'action du fabricant de matériaux de construction australien James Hardie, dont 50% du chiffre d'affaires est fait aux Etats-Unis, cède 1,3%. D'une manière générale, les valeurs exportatrices reculent dans la crainte d'un ralentissement de l'économie mondiale : -1,9% pour Toyota Motor à Tokyo, -1,9% pour Samsung Electronics, -0,4% pour Posco et -2% pour Hyundai Motor à Séoul, -1,4% pour Lenovo à Hong Kong. A Séoul, le premier groupe chimique sud-coréen, LG Chem, plonge de plus de 8% après des résultats moins bons que prévu au 1er trimestre. Le 2ème sidérurgiste japonais JFE Holdings chute de 3,5% après des informations de presse évoquant un nouvel emprunt du groupe pour financer ses investissements. Enfin, les grandes valeurs minières cotées à Sydney évoluent aussi en baisse : -0,2% pour BHP Billiton, -0,1% pour Rio Tinto et -0,8% pour Fortescue Metals.