L'AIE aussi abaisse des prévisions pour la demande de brut en 2012

  • A
  • A
L'AIE aussi abaisse des prévisions pour la demande de brut en 2012
Partagez sur :

Après l'Opep en début de semaine...

Après l'Opep en début de semaine, l'Agence internationale de l'énergie abaisse à son tour ses prévisions de croissance de la demande de brut pour 2012. Dans son rapport mensuel sur le marché du pétrole, l'Agence internationale de l'énergie indique désormais viser une croissance de la demande mondiale de pétrole de 700.000 barils par jour cette année. L'agence a en revanche maintenu ses prévisions inchangées pour l'an prochain, avec une croissance de la consommation anticipée à 800.000 barils par jour. Offre accrue de l'Irak et de la Lybie La demande de pétrole atone le mois dernier a été suivie d'une baisse de l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui a chuté à un plus bas de huit mois en septembre, indique l'AIE. La baisse de la production du Nigeria, de l'Angola et de l'Arabie saoudite n'a pas compensé l'offre accrue de l'Irak et la Libye, même si la production globale du cartel a continué à dépasser la demande pour son pétrole, indique le rapport.