L'activité manufacturière chinoise fait grise mine en mai

  • A
  • A
L'activité manufacturière chinoise fait grise mine en mai
Partagez sur :

L'indice PMI du secteur s'est contracté pour la première fois depuis sept mois...

Contre toute attente, l'activité manufacturière de la Chine s'est contractée en mai pour la première fois en sept mois... Selon l'indice "Flash" PMI manufacturier publié ce matin par la banque HSBC et l'institut Markit, cet indicateur s'est établi à 49,6 contre 50,4 en avril, alors que les économistes s'attendaient en moyenne à une stabilité autour de 50,4. Vers un ralentissement de la croissance chinoise Rappelons qu'un passage sous la barre des 50 signale une contraction de l'activité, ce qui fait craindre que le PIB de la Chine ne ralentisse encore sa progression au deuxième trimestre, après une hausse de 7,7% au premier trimestre, une mesure jugée faible à l'échelle de l'économie chinoise. Les Bourses asiatiques, déjà ébranlés par la crainte d'un retrait des mesures de stimulation de la Fed, ont accusé le coup ce matin après la publication de ces chiffres. L'indice Nikkei reperd 2,8% en séance après avoir même pointé en recul de 4%, tandis que Hong Kong et Taiwan cèdent 1,6% et la Bourse de Sydney relâche 1,8%. Recentrage nécessaire sur la consommation intérieure "Le refroidissement de l'activité manufacturière en mai reflète le ralentissement de la demande intérieure et la poursuite de vents contraires à l'extérieur", a commenté Qu Hongbin, principal économiste de HSBC pour la Chine, alors que les exportateurs chinois subissent notamment le contrecoup de la crise en Europe. Le nouveau pouvoir en place à Pékin semble donc pour l'instant peiner à réorienter son économie vers la consommation intérieure, dont la faiblesse ne permet pas encore de compenser le manque de dynamisme des exportations...