L'activité continue de se contracter en France dans les services au mois de juin

  • A
  • A
L'activité continue de se contracter en France dans les services au mois de juin
Partagez sur :

L'indice PMI Markit est ressorti supérieur aux attentes à 47,9 points, tout en restant en dessous de 50, limite qui sépare la zone d'expansion de celle de la contraction...

L'activité s'est encore contractée dans les services en France, au cours du mois de juin, d'après la dernière enquête Markit Economics publiée ce mercredi. L'indice PMI est ressorti à 47,9 points contre 47,3 points en première lecture, soit son plus haut niveau depuis trois mois. Il reste cependant inférieur à 50, la limite séparant la contraction de l'expansion. "Si le repli de l'activité se poursuit dans le secteur des services français en juin, la contraction ralentit cependant, tendance reflétant une décélération de la baisse du volume des nouvelles affaires. La contraction du volume des affaires en attente et le recul des effectifs ralentissent également au cours de la dernière période d'enquête. L'optimisme des prestataires de services quant à leurs perspectives d'activité à 1 an recule cependant fortement tandis que la baisse des tarifs s'accélère, ce malgré une nouvelle hausse des prix payés", commente Markit. En dépit du ralentissement de la contraction, la prudence demeure. "Le deuxième trimestre 2012 a été très maussade dans le secteur des services français", commente l'économiste senior de Markit Jack Kennedy. "Les dernières données PMI, qui mettent par ailleurs en évidence de faibles performances dans l'industrie manufacturière, sont par conséquent conformes à une baisse trimestrielle du PIB au cours de ce dernier trimestre", ajoute-t-il. L'indice PMI est un indicateur des acheteurs français, compilé sur enquête auprès d'un panel représentatif comprenant plus de 300 entreprises opérant, en France, dans le secteur des services.