L'Acoss pointe un recul de l'emploi au troisième trimestre

  • A
  • A
L'Acoss pointe un recul de l'emploi au troisième trimestre
Partagez sur :

L'économie française a supprimé 10.000 postes sur la période. Une première après six trimestre de hausse.

L'Acoss se montre un peu moins optimiste que l'Insee dans son pointage pour le troisième trimestre. La fédération des Ursaff note que l'emploi a reculé très légèrement de -0,1%, soit une suppression de 10.000 emplois, "après six trimestres de hausse consécutifs". "Sur un an, il progresse ainsi de 0,9 % (158 000 créations nettes d'emplois)". L'Acoss note que la masse salariale enregistre un léger repli (- 0,1%) après un début d'année dynamique (+2,0% et +0,9% pour les trimestre précédents). Sur un an, elle croît de 3,3%. Le salaire moyen par tête augmente de 2,3% sur un an, légèrement plus rapidement que l'inflation (+ 2,2%). En glissement trimestriel, il recule de 0,2%. L'emploi industriel a légèrement diminué sur la période (-0,1%, soit une perte de 3 500 postes). Le secteur de la construction enregistre une stabilisation (+0,1 % après -0,3%). Sur un an, les effectifs augmentent de 0,2%. Dans le tertiaire enfin, l'emploi salarié se tasse (-0,1%), après +0,3% au trimestre précédent. Cette évolution provient d'une accélération du repli dans l'intérim (- 3,3%). "Néanmoins, hors intérim, les effectifs du secteur tertiaire ralentissent nettement (+ 0,0% après + 0,4% aux premier et deuxième trimestres 2011)", note l'organisme. Les activités informatiques (+1,0%), et les activités juridiques, de conseil et d'ingénierie (+0,7%) sont les mieux orientées. L'Acoss note enfin que le ralentissement de l'emploi se ressent dans toutes les régions. "Néanmoins, hormis dans le Limousin et en Haute-Normandie, les évolutions annuelles demeurent positives".