L'accord entre le PS et les écologistes pèse sur EDF en Bourse

  • A
  • A
L'accord entre le PS et les écologistes pèse sur EDF en Bourse
Partagez sur :

Une entente a minima mais lourde de conséquences pour la filière nucléaire...

EDF est en difficulté ce midi à la Bourse de Paris... Le titre recule de 4,6% après l'entente scellée hier entre le PS et Europe Ecologie-Les Verts pour les législatives de 2012. Un accord a minima mais lourd de conséquences pour le nucléaire français. Le compromis scellé entre les deux partis passerait par la fermeture de 24 réacteurs nucléaires d'ici 2025, soit plus de 41% du parc actuel, mais aussi par l'arrêt du retraitement du combustible usagé. Les réacteurs de 900 mégawatts (MW) construits entre 1978 et 1983 seraient concernés par la fermeture, avec une durée de vie qui ne serait pas prolongée au-delà de 40 ans, contrairement au souhait d'EDF. Le PS a toutefois refusé de céder sur la principale demande des écologistes : l'abandon du projet de réacteur nucléaire "EPR" de troisième génération, en cours de construction à Flamanville dans la Manche.