Kering: la direction de La Redoute présente un plan de reprise !

  • A
  • A
Kering: la direction de La Redoute présente un plan de reprise !
Partagez sur :

La directrice générale postule à une offre, aux côtés d'Eric Courteille, un cadre dirigeant de Redcats.

Coup de théâtre dans le dossier La Redoute ! La directrice générale du groupe de vente à distance, Nathalie Balla, a annoncé hier aux représentants du personnel qu'elle postulait à la reprise de l'entreprise, avec à ses côtés d'Eric Courteille, un cadre dirigeant de Redcats.   Pas de détail de l'offre   Madame Balla n'a pas détaillé son offre, qui est jugée par son entourage comme "la meilleure pour assurer la pérennité de l'entreprise", même si elle ne permettrait pas d'éviter des suppressions d'emplois et des filialisations. On ignore notamment quels seraient les appuis financiers de ce projet, qui devra avoir les reins solides pour concurrencer les deux autres candidats à la reprise évoqués, à savoir le fonds anglo-saxon OpCapita, spécialiste des entreprises en retournement, et le groupe foncier français Altarea Cogedim, qui gère des centres commerciaux et possède le site de commerce en ligne Rue du commerce.   700 emplois menacés   Le 29 octobre dernier, Kering (ex-PPR), la maison mère de La Redoute, avait créé un choc en annonçant un lourd plan social, qui menacerait près de 700 emplois sur les plus de 3.000 que compte le groupe basé à Roubaix dans le Nord. La maire de Lille, Martine Aubry, s'était élevée contre la politique de Kering, qualifié d'"irresponsable" et a obtenu, à l'issue d'un rendez-vous avec le PDG François-Henri Pinault, que Kering s'engage à "choisir le repreneur en fonction de la pérennité (de l'entreprise), de la solidité du projet industriel et de son impact sur l'emploi".