JP Morgan va verser 920 millions de dollars dans le dossier de la Baleine de Londres

  • A
  • A
JP Morgan va verser 920 millions de dollars dans le dossier de la Baleine de Londres
Partagez sur :

Selon la SEC, le gendarme de la bourse aux Etats-Unis, la banque américaine a admis avoir enfreint les lois 'securities' fédérales...

JP Morgan Chase a finalement accepté de payer 920 millions de dollars dans le cadre du règlement de l'affaire de la "baleine de Londres". Les amendes ressortent assez proches des prévisions récentes du New York Times. Selon la SEC, le gendarme de la bourse aux Etats-Unis, la banque américaine a admis avoir enfreint les lois 'securities' fédérales. Cette opération doit clore un certain nombre de litiges liés à une perte sur dérivés de 6,2 milliards de dollars subie l'an passé. Les amendes comprennent 300 millions de dollars pour le Contrôleur de la monnaie des Etats-Unis, 200 millions de dollars pour la Réserve fédérale américaine, 200 millions de dollars qui reviennent à la SEC et environ 220 millions de dollars pour la Financial Conduct Authority britannique. D'anciens traders inculpés Parallèlement à cet accord, la justice américaine a décidé mardi d'inculper formellement deux anciens traders de JP Morgan à Londres, le Français Julien Grout et l'espagnol Javier Martin-Artajo, tous deux accusés d'avoir masqué en 2012 les pertes de trading massives, estimées à 6 milliards de dollars, sur des opérations de dérivés de crédits européens. Un troisième ex-trader, le Français Bruno Iksil est de son côté parvenu à échapper aux poursuites aux Etats-Unis. Celui qui a été surnommé la "Baleine de Londres" en raison de l'énormité de ses positions de marché, a négocié cet été un accord amiable avec les autorités judiciaires, lui garantissant l'immunité en échange de sa coopération.