JP Morgan Chase : la banque a trompé les marchés, accuse un rapport du Sénat US

  • A
  • A
JP Morgan Chase : la banque a trompé les marchés, accuse un rapport du Sénat US
Partagez sur :

La banque a occulté des risques et a affronté les régulateurs, estime un rapport parlementaire...

JP Morgan Chase n'arrive pas à se débarrasser de la "Baleine de Londres"... Le Sénat américain, qui enquête sur ces lourdes pertes de "trading" de 6,2 milliards de dollars en 2012, a rendu un rapport sévère hier soir pour la direction de la banque. Les parlementaires estiment ainsi que JP Morgan "a mal informé les investisseurs, les régulateurs et le public sur la nature, les activités, et le risque des dérivés de crédit de (la division d'investissements pour compte propre) CIO durant le premier trimestre 2012". Plus d'un milliard de pertes "Les transactions de la baleine (surnom donné au "trader" français impliqué, Bruno Iksil) n'ont été dévoilées au public en aucune façon jusqu'à avril 2012", date à laquelle des informations de presse sont sorties sur ces pertes, et "en dépit de plus d'un milliard de pertes et de problèmes étendus affectant la CIO et la banque", souligne le rapport. 300 pages de rapport A cette même époque, le patron de la banque, Jamie Dimon, avait pourtant minimisé l'affaire en la qualifiant de "tempête dans une tasse de thé"... Or, à ce moment-là, il "était déjà en possession d'informations sur la complexité et la taille du portefeuille, ses pertes continues sur trois mois d'affilée, l'augmentation exponentielle de ses pertes durant le mois de mars", déplore encore ce texte. Long de 300 pages, le rapport sénatorial s'appuie sur l'examen de près de 90.000 documents et plus de 200 conversation téléphoniques, ainsi que sur des entretiens avec des membres de la banque et des régulateurs...