Journée cruciale pour le site ArcelorMittal de Florange

  • A
  • A
Journée cruciale pour le site ArcelorMittal de Florange
Partagez sur :

Alors que se tient un comité central d'entreprise décisif pour l'avenir du site de Florange, en Moselle, une quarantaine de salariés bloque ce matin les l'accès aux locaux administratifs...

Cette journée cruciale a démarré par un nouveau coup d'éclat des syndicalistes d'ArceloMittal. Alors que se tient dans la matinée à La Plaine-Saint-Denis, au siège du groupe, un comité central d'entreprise décisif pour l'avenir du site de Florange, en Moselle, une quarantaine d'entre eux bloque ce matin les l'accès aux locaux administratifs. Arrêt définitif ? La tension monte, alors que les salariés redoutent l'arrêt définitif des deux hauts-fourneaux de Florange, annoncé par le quotidien 'Libération'. Ces installations ne fonctionnent plus depuis 14 mois, le groupe sidérurgiste expliquant cette décision par une demande d'acier en forte baisse sur le marché européen. Lakshmi Mittal, le patron du groupe, aurait néanmoins donné "son accord de principe" pour une reprise des deux hauts-fourneaux. Une hypothèse jugée "décevante" par la CFDT et inacceptable pour la CGT. L'Etat n'a "pas d'argent" Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a confirmé dimanche que si ArcelorMittal devait confirmer cette décision de fermeture, l'Etat lui donnerait deux mois "pour trouver une solution de reprise". Il a néanmoins exclu toute idée de nationalisation en expliquant tout simplement que l'Etat "n'a pas d'argent".