Jouets : Lego détrône Barbie dans les chambres d'enfant !

  • A
  • A
Jouets : Lego détrône Barbie dans les chambres d'enfant !
Partagez sur :

Les ventes du groupe danois ont dépassé celles de l'américain Mattel au 1er semestre.

Bouleversement sur le podium mondial des jouets ! Le fabricant des briques à empiler Lego est devenu au 1er semestre le no1 mondial du jouet devant Mattel, qui commercialise notamment la célèbre poupée Barbie. Le chiffre d'affaires du groupe danois a atteint 11,504 milliards de couronnes, soit 2,11 Mds$ (taux de change moyen sur la période), contre 2,01 MdsE pour son concurrent américain. La dynamique a clairement été du côté de Lego, qui a fait croître ses ventes de 11%, alors que chez Mattel, les facturations ont reculé de 7% au premier semestre... Lego a notamment profité du succès de son film "La grande aventure Lego" ("The Lego Movie" en anglais), dont le succès a dépassé toutes les attentes au niveau mondial et a permis au groupe de vendre de nombreux produits dérivés. Pas de triomphalisme avant les fêtes de fin d'année Pour autant, Lego ne fanfaronne pas après ces bons chiffres. Le groupe n'a même pas mentionné cette victoire dans son communiqué de presse, et la direction s'est placée dans la perspective des fêtes de fin d'année, période déterminante pour les ventes de jouets dans le monde. On ne saura donc que début 2015 si Lego aura su transformer l'essai et confirmer sa place de leader mondial. "Il est trop tôt pour dire si les fortes performances se reflèteront dans les résultats annuels, puisque la majeure partie des ventes de Lego aux consommateurs se font dans la deuxième moitié de l'année, lors d'une période courte de quelques semaines qui mène aux fêtes", a ainsi fait remarquer le directeur financier John Goodwin. Les ventes ont triplé en 5 ans Pionnier des jeux éducatifs, Lego a connu un passage à vide au début des années 2000 face au déferlement des jeux vidéo, mais le groupe a ensuite réagi en multipliant les collections de briques et en produisant des gammes destinées spécifiquement aux filles. Résultat : depuis 5 ans, les ventes de Lego ont triplé et le groupe danois ne cesse de renforcer ses capacités de production. La construction de sa première usine en Chine, où les ventes de Lego ont flambé de 50% au 1er semestre, a ainsi débuté cette année. Lego a aussi ouvert au 1er semestre sa troisième usine européenne en Hongrie, à Nyiregyhaza, après celles du siège historique de Billund (Danemark) et Kladno (République tchèque). Enfin, l'usine de Monterrey (Mexique), qui fournit les marchés américains, a été agrandie en juin pour satisfaire la hausse de la demande. Un actionnariat familial jalousement préservé Contrairement à Mattel, Lego n'est pas coté en Bourse, son capital étant détenu par les descendants d'Ole Kirk Kristiansen, un menuisier danois qui a fondé l'entreprise en 1934. 75% du capital de Lego appartiennent à la holding familiale Kirkbi, dont le principal actionnaire est Kjeld Kirk Kristiansen, l'ancien PDG de Lego (1979-2004), qui pointe au 125ème rang du classement Forbes des fortunes mondiales avec un patrimoine estimé à 10,2 milliards de dollars.