Jérôme Cahuzac "dévasté par le remords" reconnaît avoir un compte à l'étranger

  • A
  • A
Jérôme Cahuzac "dévasté par le remords" reconnaît avoir un compte à l'étranger
Partagez sur :

"J'ai été pris dans une spirale du mensonge et m'y suis fourvoyé", explique-t-il

Après avoir farouchement nié la possession d'un compte en Suisse, chez UBS, l'ancien ministre du Budget, Jérôme Cahuzac est finalement passé aux aveux devant les deux magistrats du pôle financier du Tribunal de grande instance (TGI) de Paris, Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke. Dans la foulée, Jérôme Cahuzac a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale. "Spirale du mensonge" "J'ai été pris dans une spirale du mensonge et m'y suis fourvoyé. Je suis dévasté par le remords", regrette-t-il dans un billet publié sur son blog, et retranscrit par 'Le Lab.fr'. "A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé. A mes collègues parlementaires, à mes électeurs, aux Françaises et aux Français j'exprime mes sincères et plus profonds regrets", ajoute-t-il. Compte non alimenté depuis 12 ans Les actifs déposés sur ce compte, non alimenté depuis une douzaine d'années, s'élèvent à 600.000 euros, assure Jérôme Cahuzac. Il dit avoir donné toutes les instructions nécessaires pour que l'intégralité de ces actifs soient rapatriés sur son compte bancaire à Paris. L'affaire avait été révélée en décembre dernier par le site internet 'Mediapart' qui affirmait que Jérôme Cahuzac avait détenu "pendant de longues années" un compte en Suisse non déclaré, s'appuyant sur des preuves matérielles, notamment une bande son où l'ex-ministre aurait évoqué l'existence de ce compte...