Jeroen Dijsselbloem pressenti pour présider l'Eurogroupe

  • A
  • A
Jeroen Dijsselbloem pressenti pour présider l'Eurogroupe
Partagez sur :

Jean-Claude Junker, qui soutient sa candidature, assure qu'une décision sera prise lundi...

La désignation du nouveau président de l'Eurogroupe, pour succéder à Jean-Claude Junker sera connue lundi, à l'occasion du Conseil des ministres des Finances de la zone euro, qui se tiendra à Bruxelles. Le néerlandais Jeroen Dijsselbloem pressenti Le ministre néerlandais des Finances, semble faire figure de favori, d'autant que son pays est encore l'un des rares en Europe à avoir conservé son triple A. "Il a présenté sa candidature, qui est une bonne candidature", a déclaré vendredi, Jean-Claude Junker, à la presse suite à une rencontre avec Jeroen Dijsselbloem. Il présentera lundi "ses priorités pour l'Europe". Jeroen Dijsselbloem a également les faveurs du ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble. Il "a soutenu le candidat néerlandais d'une manière très positive depuis le début de l'année; nous sommes persuadés qu'une décision commune interviendra lundi", a confié à Reuters, sa porte-parole Marianne Kothe. Cette dernière a d'ailleurs indiqué qu'elle n'avait pas eu connaissance d'une candidature autre que celle du ministre néerlandais. Nommé en novembre dernier aux Pays-Bas, ce minisitre issu du Parti travailliste a adopté une position plus souple que son prédécesseur Jan Kees de Jager sur la Grèce, tout prônant la poursuite d'une politique budgétaire rigoureuse.  "Pas de procédure officielle", regrette Pierre Moscovici Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, un temps pressenti pour succéder à Jean-Claude Junker, a regretté dans un entretien accordé au site internet 'Frankfurter Allgemeine Zeitung', qu'il n'y ait pas eu de processus de demande officielle pour accéder au poste de président de l'Eurogroupe.  "Ce que je souhaite simplement c'est que nous nous donnions les moyens de faire un choix transparent, éclairé, positif et qui se fasse sur la base d'un projet pour la zone euro", a-t-il ensuite déclaré à des journalistes, d'après les propos rapportés par Reuters. Selon des responsables européens, la désignation du néerlandais à la tête de l'Eurogroupe aurait fait l'objet d'un accord informel lors du dernier sommet de l'Union européenne en décembre...