Jean-Marc Ayrault valide le report de certains projets de lignes à grande vitesse

  • A
  • A
Jean-Marc Ayrault valide le report de certains projets de lignes à grande vitesse
Partagez sur :

Le Premier ministre a reçu les conclusions du rapport Mobilité 21...

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a reçu les conclusions du rapport Mobilité 21 et dit partager "le diagnostic de nos besoins en transports", dans une interview accordée à 'L'Usine Nouvelle'. Le document doit être rendu public cet après-midi. Des projets irréalisables D'après plusieurs sources de presse, le rapport prévoit le report à l'après 2030 de nombreux projets de lignes à grande vitesse,  le schéma national des infrastructures ayant retenu jusqu'ici 70 projets pour un montant de 245 milliards d'euros... "Le précédent gouvernement a fait une erreur et a commis un mensonge. L'erreur, c'est qu'il s'est concentré sur les infrastructures en oubliant la qualité des services ! Le mensonge est d'avoir laissé entendre qu'on pourrait faire plus de 250 milliards d'investissements dans les vingt prochaines années !", déplore le Premier ministre, dans les colonnes de 'L'Usine Nouvelle'. Rassurer les élus La remise à plus tard de la construction de certaines lignes à grande vitesse a suscité de vives réactions de la part des élus, notamment en Aquitaine où l'axe Bordeaux-Hendaye ne serait plus d'actualité. "C'est une ligne transeuropéenne qui est prioritaire depuis longtemps et annoncée comme la plus rentable des futures lignes. C'est aussi la plus avancée en termes d'études", a déploré la semaine dernière, la Présidente de la Communauté d'agglomération du Marsan, Geneviève Darrieussecq, dans les colonnes de 'Sud Ouest'. Jean-Marc Ayrault, tente de son côté d'apaiser les craintes : "Je leur dis  (aux élus) que les nouveaux projets ne sont que la partie émergée d'un iceberg dont le reste est constitué des réseaux qui doivent être profondément rénovés, tant pour les infrastructures que pour le matériel roulant"...