Jean-Marc Ayrault promet de redresser la France "dans la justice"

  • A
  • A
Jean-Marc Ayrault promet de redresser la France "dans la justice"
Partagez sur :

Dans son discours de politique générale, le Premier ministre a appelé les Français à "retrouver confiance dans notre destin"...

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a débuté ce mardi son premier discours de politique générale en promettant de redresser la France "dans la justice". "Je viens devant vous chargé d'une mission particulière, celle que m'a confiée le président de la République, qui a fixé notre cap : conduire le redressement de notre pays dans la justice", a-t-il déclaré à l'Assemblée nationale. Comme l'avait laissé entendre le ministre des Finances Pierre Moscovici, Jean-Marc Ayrault a indiqué que la prévision de croissance économique du gouvernement serait plus faible que prévu. "Nous avions anticipé pendant la campagne la faiblesse de la croissance en 2012 : estimée à 0,7% par le gouvernement précédent, elle sera en réalité de 0,3%. Pour 2013, la prudence et la sincérité nous conduisent à anticiper une croissance de l'ordre de 1,2%", a-t-il déclaré. Parmi les annonces du Premier ministre figurent la confirmation que la TVA sur le livre et le spectacle vivant, passée à 7% sur décision du précédent gouvernement, allait repasser à 5,5%. Il a aussi confirmé l'annulation du choix du précédent exécutif de faire passer le 1er octobre de 19,6% à 21,2% le taux de TVA "normal". Jean-Marc Ayrault a également confirmé la proposition de François Hollande d'une séparation des activités bancaires. "La finance sera mise au service de l'économie réelle. C'est pourquoi seront séparées les activités des banques qui sont utiles à l'investissement et à l'emploi, de leurs opérations spéculatives", a-t-il expliqué. Autre annonce, concernant le secteur automobile particulièrement touché par la crise : "Le gouvernement travaille et présentera au cours de ce mois un plan pour la filière automobile qui est en grande difficulté", a-t-il indiqué.