Jean-Marc Ayrault demande à Alcatel-Lucent de revoir son plan social

  • A
  • A
Jean-Marc Ayrault demande à Alcatel-Lucent de revoir son plan social
Partagez sur :

L'équipementier télécoms a annoncé mardi la suppression de 10.000 postes dans le monde dont 900 en France...

Le gouvernement va demander à Alcatel-Lucent de revoir son plan social, a déclaré ce mercredi matin sur Europe 1, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. "Les salariés ne peuvent pas être la seule variable d'ajustement", a-t-il souligné. Jean-Marc Ayrault demande une négociation L'équipementier télécoms a confirmé mardi la suppression de 10.000 postes dans le monde, dont 900 en France. Alcatel  met en effet la dernière touche à son plan de restructuration, qui doit lui permettre d'économiser un milliard d'euros d'ici 2015. Le groupe a précisé que les sites de Toulouse et de Rennes, qui emploient respectivement 100 et 120 personnes, devraient être fermés rapidement. Trois autres implantations du groupe à Eu (Seine-Maritime), Ormes (Loiret) et Orvault (Loire-Atlantique) ont vocation à être cédées d'ici 2015."On demande qu'il y ait une négociation (...) pour sauver le maximum d'emplois, de sites. La loi votée en début d'année donne de nouveaux droits aux salariés", a encore martelé le Premier ministre.Validation de l'administration Selon le texte sur la sécurisation de l'emploi promulguée en juin dernier, l'administration dispose de quinze jours pour valider un accord collectif majoritaire négociée entre la direction d'une entreprise et les syndicats. En l'état, le gouvernement ne validera pas le plan soumis par Alcatel, a fait savoir Jean-Marc Ayrault.