Italie : contraction du PIB de -0,9% au quatrième trimestre, sombres perspectives

  • A
  • A
Italie : contraction du PIB de -0,9% au quatrième trimestre, sombres perspectives
Partagez sur :

Fitch a dégradé la note souveraine du pays vendredi soir...

Comme prévu, l'économie italienne s'est contractée de 0,9% au quatrième trimestre 2012, selon des chiffres officiels publiés lundi. Sur un an, le PIB affiche un recul de 2,8% sur septembre-décembre, contre -2,7% projeté en première estimation. Récession et impasse politique en vue L'horizon ne semble guère s'éclaircir pour l'Italie, dans une impasse politique depuis les résultats des élections législatives. Le centre-gauche a obtenu la majorité à la Chambre des députés mais pas au Sénat. Or, sans coalition politique,Rome pourra difficilement faire face aux défis économiques qui l'attendent. Le Parlement italien doit se réunir le 15 mars prochain et le président de la République, Giorgio Napolitano organisera des consultations avec les chefs de file des différents partis pour déterminer si un gouvernement peut être formé. Dans le cas contraire, le pays risque de devoir rappeler les Italiens devant les urnes dans les mois à venir. Sanction de Fitch Cette situation n'est pas sans inquiéter les agences de notation : Fitch Ratings a annoncé l'abaissement de la note souveraine du pays, ramenée de A- à BBB+. Elle craint notamment une récession plus marquée que prévu à -1,8% cette année. La Commission européenne table pour sa part sur une contraction du PIB de -1% contre -2,2% en 2012.