Internet : Alibaba rendra-t-il baba la Bourse de New York ?

  • A
  • A
Internet : Alibaba rendra-t-il baba la Bourse de New York ?
Partagez sur :

Le géant chinois du e-commerce va s'introduire sur le NYSE sous le mnémonique "BABA".

Alibaba a franchi une nouvelle étape en vue de son introduction en Bourse à New York. Le géant chinois du commerce en ligne a choisi hier le marché du NYSE, plutôt que le Nasdaq, pour se faire coter aux Etats-Unis. Le NYSE, qui a été racheté en novembre par l'IntercontinentalExchange (ICE) pour 11 milliards de dollars, remporte ainsi une victoire de taille sur son rival le Nasdaq, historiquement considéré comme la plateforme de prédilection pour les valeurs technologiques. L'introduction de Facebook, il y a deux ans, s'était toutefois accompagnée de problèmes techniques qui avaient terni la réputation du Nasdaq. Dans une mise à jour de son dossier d'introduction, faite hier soir auprès des régulateurs boursiers, Alibaba précise qu'il sera inscrit à la cote sous le mnémonique "BABA". Reste à savoir si les investisseurs seront séduits par le groupe, dont la valorisation pourrait atteindre 200 milliards de dollars et qui pourrait se faire coter pendant l'été, courant ao�"t, si les conditions de marché le permettent, estiment des sources proches du dossier. L'introduction en Bourse d'Alibaba devrait notamment profiter à ses deux principaux actionnaires, l'américain Yahoo! et le japonais Softbank, qui détiennent respectivement environ 23% et 30% de son capital. Plus fort qu'Amazon et eBay réunis ? Fondé en 1999 par Jack Ma, un ancien guide touristique et professeur d'anglais, Alibaba contrôle à lui seul environ 80% du marché chinois de l'e-commerce via ses sites Tmall et Taobao, avec un volume échangé estimé à 248 Mds$ sur l'ensemble de ses plate-formes en 2013. Des montants qui représentent environ 3 fois ceux d'eBay et plus de deux fois deux du leader américain Amazon.com, et font rêver les investisseurs, le marché chinois de l'internet étant encore promis à une forte croissance dans les années à venir.