Interdire la notation des Etats en difficultés, une piste de travail étudiée par l'UE

  • A
  • A
Interdire la notation des Etats en difficultés, une piste de travail étudiée par l'UE
Partagez sur :

D'après le commissaire européen chargé Michel Barnier dans une interview à 'La Tribune'

Alors que les agences de notation maintiennent la pression sur la zone euro en pleine crise de la dette, Bruxelles réfléchit à interdire la notation des pays en difficulté. Une idée déjà maintes fois évoquée. "Nous explorons la possibilité d'interdire, dans des circonstances bien définies, la notation souveraine quand le pays en question est sous programme de soutien du FMI ou de l'Union européenne", a déclaré le commissaire européen chargé du marché intérieur Michel Barnier, dans une interview à 'La Tribune'. Rappelons que la dégradation d'un Etat peut avoir de lourdes conséquences dans la mesure où il emprunte à des taux d'intérêts plus élevés, rendant encore plus difficile la résorption de sa dette. "Nous travaillons à un nouveau volet de la réglementation des agences pour le mois prochain", a-t-il ajouté. L'Union européenne envisage également la création de sa propre agence de notation afin de concurrencer les trois principaux établissements (Standard & Poor's, Moody's, Fitch Ratings). Les relations entres les agences de notation et l'Union Européenne se sont nettement dégradées depuis le début de la crise.