Intel ne souffre pas de la baisse des ventes de PC

  • A
  • A
Intel ne souffre pas de la baisse des ventes de PC
Partagez sur :

Le fabricant de processeurs profite notamment des investissements d'entreprises du secteur des technologies dans d'importants data centers.

Intel, le géant américain des processeurs a surpris au troisième trimestre, malgré le ralentissement des ventes d'ordinateurs eu Europe et aux Etats-Unis. Le groupe a fait état mardi d'un bénéfice net GAAP de 3,5 milliards de dollars, en hausse de 17%. Le bénéfice par action ressort à 65 cents, alors que les analystes n'attendaient en moyenne que 61 cents. Bien qu'utilisés dans 80% des PC dans le monde, les processeurs d'Intel n'ont pas su se faire une place sur le marché des smartphones et des tablettes tactiles. Pour autant, le groupe a su trouver son équilibre grâce aux pays émergents d'une part mais aussi grâce aux dépenses toujours soutenues des entreprises en matière de technologies de l'information. Intel a ainsi écoulé ses puces pour serveurs informatiques, qui rapportent une marge plus élevée. Plusieurs entreprises du secteur des technologies, notamment Facebook, investissent lourdement dans la construction d'immenses data centers pour y héberger leurs serveurs. "Avec tous ces data centers en construction, les entreprises n'achètent pas de serveurs traditionnels à Dell ou à HP, mais se contentent d'acheter les puces et fabriquent leurs serveurs elles-mêmes", a expliqué Kevin Cassidy, analyste chez Stifel Nicolaus, à l'agence de presse Reuters. Côté prévisions, Intel vise un quatrième trimestre supérieur aux attentes, soit un chiffre d'affaires de 14,7 milliards de dollars, plus ou moins 500 millions. Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S attendent en moyenne 14,23 milliards.