Impôts : Moscovici comprend le "ras le bol" des contribuables

  • A
  • A
Impôts : Moscovici comprend le "ras le bol" des contribuables
Partagez sur :

Les prélèvements obligatoires seront bien stabilisés à partir de 2015, répète le ministre de l'Economie...

Les prélèvements obligatoires seront bien stabilisés à partir de 2015 : le ministre de l'Economie Pierre Moscovici l'a confirmé ce mardi au micro de France Inter. Les impôts "ont cru de manière extrêmement forte durant les  cinq années de mandat de Nicolas Sarkozy, nous avons d�" nous-mêmes faire un ajustement important en 2013 parce que nous étions en fort déficit, en 2014 nous décélérons et en 2015 ce sera la stabilité", a-t-il indiqué. Deux tiers d'économies "Je suis très sensible à ce ras-le-bol fiscal que je ressens de la part de nos concitoyens, qu'ils soient des ménages, des consommateurs, ou qu'ils soient des entreprises, et ça nous l'écoutons", a-t-il déclaré. "C'est la raison pour laquelle, dans le redressement nécessaire, nous inverserons les proportions par rapport à 2013 entre les économies qui doivent être prioritaires et les prélèvements obligatoires qui doivent être aussi peu importants, aussi faibles que possible", a-t-il ajouté. Il a donc répété que l'effort de réduction du déficit public porterait l'an prochain à deux tiers sur les économies et un tiers sur les hausses d'impôts. "Justice fiscale" Sans donner de détail sur les arbitrages budgétaires pour l'an prochain, il a assuré qu'ils seraient rendus avec pour préoccupation "la justice fiscale, la justice sociale, la justice aussi entre les types d'entreprises".