Immobilier neuf : la FPI appelle à ne pas crier victoire trop vite...

  • A
  • A
Immobilier neuf : la FPI appelle à ne pas crier victoire trop vite...
Partagez sur :

Au premier semestre, les ventes au détail ont progressé de +4,1% par rapport à la même période 2012.

Le marché du logement neuf a connu une légère amélioration au premier semestre 2013, selon la Fédération des promoteurs immobiliers. Les conditions d'une réelle reprise ne sont toutefois pas réunies : les mises ventes ont encore plongé sur les six premiers mois de l'année. Hausses des ventes en détail La FPI observe une légère embellie des ventes au détail (+1.172 soit +4,1%). "Le dispositif Duflot a commencé à trouver son public au 2ème trimestre 2013, même si certaines décisions d'investissement ont pu être accélérées par le niveau historiquement bas des taux d'intérêt, par la fin de l'éligibilité de certaines communes ainsi que par la mise en place des modulations des loyers pour les acquisitions postérieures au 1er semestre 2013", souligne-t-elle. La FPI ajoute que la base de comparaison est favorable : au premier semestre 2012, le marché était dans une position attentiste avant les élections présidentielles. Chute des mises en vente Pour autant, les mises en ventes plongent de 22,4% par rapport au premier semestre 2012, avec 10.874 lancements de moins sur les six premiers mois de l'année. En outre, 37.766 logements ont été mis sur le marché. La FPI explique ce phénomène par la volonté des promoteurs d'ajuster l'offre à la faible demande mais aussi en raison des difficultés à lancer de nouveaux projets immobiliers ( fiscalité et co�"t notamment). Le président de la fédération, François Payelle appelle donc le gouvernement à mettre en place "une fiscalité incitative sur les terrains constructibles" et à "un véritable allègement des réglementations". Enfin côté prix, l'heure est à la stabilisation...