Immobilier : les vendeurs doutent...

  • A
  • A
Immobilier : les vendeurs doutent...
Partagez sur :

D'après la dernière étude TNS Sofres pour Logic-immo

D'après la dernière étude TNS Sofres pour Logic-immo.com, réalisée auprès d'un échantillon représentatif de plus de 1.000 personnes ayant l'intention d'acquérir un logement d'ici un an, le pouvoir de négociation des vendeurs s'affaiblirait de plus en plus... L'évolution du rapport de force serait ainsi moins favorable à ces derniers, dont le nombre est stable depuis 2011, évalué à 2 millions, alors que le nombre d'acheteurs est passé de 3,5 à 2,5 millions en deux ans, soit une vraie désertion! Les acquéreurs se disent aussi frustrés dans la recherche du bien adapté à leurs besoins : le choix reste limité pour 54% d'entre eux... Vraie correction des prix Autre fait marquant de l'étude : les acquéreurs attendent une vraie correction des prix. 65% des futurs acquéreurs pensent que le moment est favorable à une acquisition, mais 58% attendent une baisse de prix, alors qu'ils n'étaient que 48% en 2012 et 17% en 2011. A peine 7% craignent une hausse des prix. De plus en plus d'acquéreurs redoutent aussi de passer à l'achat et de manquer une nouvelle baisse de prix à l'avenir. Changement de perception En valeur absolue le nombre d'acquéreurs optimistes à l'égard du marché est passé de 1,3 à 1,6 million. Cette évolution marque un changement de perception chez les futurs acquéreurs : ils se sentent beaucoup plus en position de force qu'il y a deux ans... Aujourd'hui, les taux d'intérêt historiquement bas représentent la principale motivation des acquéreurs (pour 76% d'entre eux), selon l'étude. �?videmment, le spectre d'une remontée des taux pourrait décourager encore plus d'acquéreur et inciter les vendeurs à s'adapter rapidement... Ainsi que leurs prix !