Immobilier : les prix à Londres ont flambé de 26% en un an

  • A
  • A
Immobilier : les prix à Londres ont flambé de 26% en un an
Partagez sur :

Selon l'étude publiée mercredi par l'établissement de crédit Nationwide, le prix moyen d'un bien dans la capitale britannique a atteint 400.000 livres (503.000 euros), soit un record.

Les prix de l'immobilier londonien ont grimpé de 26% depuis un an, ce qui constitue leur plus forte hausse depuis... 1987. Selon l'étude publiée mercredi par l'établissement de crédit Nationwide, le prix moyen d'un bien dans la capitale britannique a atteint 400.000 livres (503.000 euros), soit un record. Les prix dans la capitale dépassent désormais d'environ 30% leurs plus hauts d'avant la crise financière et sont plus de deux fois supérieurs à ceux du reste du pays, note Robert Gardner, chef économiste de Nationwide. Dans l'ensemble de la Grande-Bretagne, les prix immobiliers ont enregistré une croissance de 1,0% en juin et de 11,8% sur un an. Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis janvier 2005. Cette progression s'explique, selon Nationwide, par la reprise économique, des taux d'intérêt très bas et l'afflux de capitaux étrangers. Une envolée risquée L'agence de presse Reuters rappelle que le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a mis en garde récemment contre le risque que constitue l'envolée du marché immobilier pour la stabilité de l'ensemble du système financier, en laissant entendre qu'elle pourrait faire de la BoE la première grande banque centrale occidentale à relever ses taux depuis la crise de 2008. Le gouvernement de David Cameron a de son côté annoncé des mesures destinées à mieux encadrer le crédit immobilier, mais de nombreux analystes les jugent insuffisantes. La semaine dernière, la BoE a décidé de plafonner la capacité d'emprunt de 85% des acheteurs à 4,5 fois leur revenu annuel.