Immobilier : les charges de copropriété à 33 euros le mètre carré à Paris

  • A
  • A
Immobilier : les charges de copropriété à 33 euros le mètre carré à Paris
Partagez sur :

La Fnaim Paris Ile-de-France vient de mettre en place son observatoire des charges de copropriété dans la capitale...

La Fnaim Paris Ile-de-France vient de mettre en place son observatoire des charges de copropriété à Paris. Objectif : offrir une base de données fiable pour permettre aux professionnels et aux particuliers de comparer leurs charges de copropriété avec celles de biens équivalents. A partir d'un échantillon de 1.776 immeubles regroupant 39.748 lots, la Fnaim a recueilli des chiffres selon la ventilation suivante : immeubles haussmanniens (68,7% du total), immeubles de 1918 à 1960 (13,25%) et immeubles postérieurs à 1960 (18%). 2.167 euros par an et par lot La Fnaim a ainsi pu déterminer des montants de charges par lot mais aussi par m(2) assuré, permettant dès lors d'intégrer les parties communes qui contribuent à la valeur totale de l'immeuble. En moyenne, il apparaît que les charges représentent 2.167,54 euros par lot et 32,90 euros par m(2) à Paris. D'emblée, l'entretien s'impose comme le poste le plus onéreux. "30 % des immeubles parisiens bénéficient de la présence d'un gardien, 20 % recourent à un employé d'immeuble et 50 % à des sociétés extérieures", rappelle le document. Or, à elle seule, la part du gardien représente 970 euros par lot et 13,10 euros par m(2). Moins de 2 euros par m(2) pour le syndic Le chauffage collectif (présent dans 30% à 50% des immeubles selon le type) constitue une autre source de co�"t importante : son poids est évalué à 720 euros par lot et 6,20 euros par m(2) en moyenne. Pour les autres postes détaillés, les niveaux descendent d'un cran. L'ascenseur co�"te par exemple 182 euros par lot (2 euros par m(2)) tandis que l'assurance est estimée à 150 euros par lot (1,64 euro par m(2)). Enfin, les charges de syndics apparaissent assez anecdotiques avec 155 euros par lot, soit 1,70 euro par m(2). En tout cas, ce chiffre devrait sans nul doute inciter les propriétaires qui paient plus cher à faire pression sur leur propre syndic.