Immobilier : dans un marché au ralenti, les prix pourraient battre de nouveaux records à Paris !

  • A
  • A
Immobilier : dans un marché au ralenti, les prix pourraient battre de nouveaux records à Paris !
Partagez sur :

Les notaires n'excluent pas de nouveaux plus hauts au cours de l'été...

Pas de répit dans l'immobilier parisien... La chambre des notaires de Paris observe toujours une résistance des prix et prévoit même une légère hausse à partir de juillet, en se basant sur les promesses de vente signées dans les études. Dans la capitale, de nouveaux records de prix ne sont donc pas exclus, sachant que le mètre carré reste actuellement sur des sommets historiques, en fluctuant autour de 8.400 euros depuis novembre 2011. Les dernières statistiques des notaires issues des actes de vente, qui sont généralement enregistrés dans un délai d'environ 3 mois après la signature de la promesse de vente, montrent un prix moyen de 8.330 euros à fin mai contre 8.390 euros à fin avril. La tendance reste similaire en Ile-de-France avec par exemple un prix moyen de 5.520 euros pour les appartements tandis qu'une maison se négocie en moyenne à un peu plus de 308.000 euros. Les transactions chutent toujours Cette résistance des prix continue à ignorer la chute des volumes de transaction. De mars à mai 2012, 27.400 logements anciens ont été vendus en Ile-de-France, soit une baisse de 24% par rapport aux 36.100 transactions conclues de mars à mai 2011, et un recul de 27% par rapport à la même période de 1999 à 2007. La baisse concerne autant le marché des appartements que celui des maisons, précisent les notaires. Dans Paris, 5.900 appartements seulement ont été vendus de mars à mai, 24% de moins que l'an dernier à la même période. Tous les départements franciliens enregistrent une baisse notable des transactions, notamment dans le Val-d'Oise où les ventes de logements anciens ont reculé de 33% par rapport à mars-mai 2011. Les départements les moins touchés sont les Hauts-de-Seine et l'Essonne (-17% par rapport à l'année dernière pour les appartements anciens). Aucune reprise en vue puisque les notaires soulignent que cette tendance baissière a continué en juin...