"Illusoire de penser que les Eurobonds sont la solution à la crise", selon la Bundesbank

  • A
  • A
"Illusoire de penser que les Eurobonds sont la solution à la crise", selon la Bundesbank
Partagez sur :

Le président de la banque centrale allemande estime que le premier problème reste l'endettement des Etats.

Le message est clair. "Croire que les eurobonds résoudront la crise actuelle est une illusion", prévient le président de la banque centrale allemande, Jens Weidmann dans une interview accordée au journal 'Le Monde'. Ce grand défenseur de l'orthodoxie monétaire craint un déplacement du débat et rappelle que le premier problème de la zone euro reste l'endettement. "Les pays doivent d'abord regagner la confiance des marchés, retrouver de la crédibilité : ils doivent mettre en oeuvre les réformes annoncées et non les retarder sans cesse", confie-t-il au quotidien. Car ce sont ces réformes qui créeront ensuite de la croissance, selon Jens Weidmann. La création des Euro-obligations pourrait donc intervenir dans un deuxième temps, une fois les efforts budgétaires de chacun accomplis. "On ne confie pas sa carte de crédit à quelqu'un si on n'a pas la possibilité de contrôler ses dépenses", fait-il valoir. Sur ce point, plusieurs dirigeants sont d'accord, à l'image du président du Conseil européen. Herman Van Rompuy a expliqué que ce mécanisme pourrait compléter le fonctionnement de l'Union économique et monétaire, mais dans un avenir lointain. Mettre en place des Euro-obligations demande par ailleurs un abandon de souveraineté, rappelle le président de la Bundesbank qui s'étonne que la France, première à soutenir le projet, n'est pas forcément favorable à ce transfert de pouvoir...