Il n'y aura pas d'écotaxe sans consensus, assure Jean-Marc Ayrault

  • A
  • A
Il n'y aura pas d'écotaxe sans consensus, assure Jean-Marc Ayrault
Partagez sur :

Le premier ministre est en déplacement en Bretagne pour signer le "pacte d'avenir" pour la région préparé par le gouvernement...

Jean-Marc ayrault est en déplacement en Bretagne, à Rennes ce vendredi, pour signer le "pacte d'avenir" pour la région préparé par le gouvernement. Il prévoit notamment le déblocage de 15 millions d'euros, afin d'aider les entreprises bretonnes du secteur de l'agroalimentaire en difficulté. Interrogé sur France Bleu Armorique, le Premier ministre est revenu sur l'application de l'écotaxe, votée par la majorité précédente, et qui a été suspendue par le gouvernement, sous la pression notamment des entreprises bretonnes qui se disaient particulièrement touchées malgré un rabais de 50%. "L'écotaxe reviendra s'il y a un consensus", a déclaré Jean-Marc Ayrault. "C'est pourquoi j'ai proposé que l'Assemblée nationale, qui l'avait votée à l'unanimité, s'en saisisse pour en faire l'évaluation, trouve les solutions", a-t-il ajouté. Mesures d'urgence "Cherchons ensemble la voie qui permettra d'investir dans les infrastructures de transport ferroviaires et routières", a poursuivi Jean-Marc Ayrault, rappelant que l'écotaxe était un moyen de taxer les poids lourds européens qui traversent la France. Le calendrier de la réforme n'est pas arrêté : il a été suspendu dans l'attente des résultats des travaux de la mission parlementaire qui travaillera sur ce sujet. Le Premier ministre a également évoqué le pacte pour la Bretagne promis notamment après les manifestations de ces dernières semaines menées par le mouvement des "bonnets rouges". Il prévoit des crédits de plus de deux milliards d'euros entre 2014 et 2020, avec à la fois des mesures d'urgence pour les salariés touchés par les restructurations, un plan spécifique pour l'agro-alimentaire et un soutien à l'économie régionale dans son ensemble.