Hollande lance la future filière hydrolienne française à Cherbourg

  • A
  • A
Hollande lance la future filière hydrolienne française à Cherbourg
Partagez sur :

Alstom et GDF SUEZ présenteront un projet commun...

François Hollande était en déplacement à Cherbourg lundi pour donner le coup d'envoi officiel du développement d'une filière française de l'énergie hydrolienne. L'objectif est de promouvoir une technologie jugée susceptible de porter à la fois une part des ambitions de la "nouvelle France industrielle" et de participer à la transition énergétique. "Nous pensons que la France peut être leader en matière d'énergies renouvelables et surtout d'énergies renouvelables marines", a-t-il déclaré lors de son déplacement dans la Manche. Il a annoncé que les appels à projets de quatre fermes pilotes d'hydroliennes, des turbines alimentées par les courants et qui fournissent une énergie régulière, seraient publiés mardi. Projet commun Les industriels français, comme DCNS ou Alstom, et européens, comme l'allemand Siemens ou l'espagnol Iberdrola, attendent de longue date les modalités et le cahier des charges de ces fermes dont le lancement avait été évoqué par l'ancienne ministre de l'Environnement, Delphine Batho, en février dernier. Alstom et GDF SUEZ présenteront un projet commun. Jérôme Pécresse, président d'Alstom Renewable Power et Gérard Mestrallet, Président Directeur Général de GDF SUEZ ont signé un accord de coopération en ce sens à l'occasion d'un déplacement en Basse-Normandie. Tests en cours Selon les termes de cet accord, Alstom et GDF SUEZ définiront conjointement les paramètres techniques qui permettront d'exploiter au mieux les courants du raz Blanchard, site marin retenu pour la ferme-pilote situé au large du port de Cherbourg. Les partenaires proposeront également une stratégie d'exploitation et de maintenance du site, ainsi qu'une feuille de route pour accroître l'impact positif des retombées socio-économiques de cette nouvelle activité sur le territoire régional et national. Ce travail sera décisif pour passer à l'exploitation commerciale de l'énergie hydrolienne avec des fermes commerciales de plus grande taille. Alstom teste actuellement avec succès son hydrolienne de 1 MW immergée à l'EMEC au large de l'archipel des Orcades, en �?cosse. Celle-ci a déjà atteint sa puissance nominale de 1 MW et généré plus de 10 MWh d'électricité sur le réseau. Les essais de la turbine au sein de fermes pilotes permettront de tester sa performance en conditions quasi-réelles, plus proches de l'exploitation commerciale.