Hewlett-Packard : vers une scission de la branche "ordinateurs personnels"

  • A
  • A
Hewlett-Packard : vers une scission de la branche "ordinateurs personnels"
Partagez sur :

Cette option aurait la préférence du groupe, qui se penche actuellement sur l'impact d'une telle décision sur l'ensemble de son activité...

HP préférerait se séparer de sa branche "ordinateurs personnels" et étudierait pour le moment les conséquences qu'aurait cette action sur l'ensemble de son activité. Un spin-off de la branche "Groupe Personal Systems" (PSG) apportera la "meilleure valeur" pour les actionnaires de Hewlett-Packard en matière de fiscalité et pour d'autres raisons, a ainsi affirmé à Reuters, Todd Bradley, en charge du PSG. "Une société autonome peut et fait ce qui est le plus nécessaire pour générer de la valeur pour les actionnaires et les partenaires", a-t-il ajouté. HP a créé la surprise sur les marchés il y a quinze jours, en annonçant qu'il envisageait de se séparer de son activité PC, dans le cadre d'une série de mesures destinées à sortir du marché de la grande consommation. Quoiqu'il en soit, le patron de la division PSG de HP a indiqué que la branche conserverait sa place de premier fabricant mondial de PC, même en cas de scission. La société a souffert ces derniers mois sur le marché des PC, une activité à hauts revenus mais à faible marge, alors que le développement des tablettes tactiles a eu tendance à éloigner les consommateurs du marché traditionnel des PC. Le Conseil d'administration de HP se réunira en décembre pour décider de la conduite à tenir avec l'activité PC, bien que des salariés de l'entreprise estiment déjà que la solution choisie sera une scission.