Hewlett-Packard et Dell traversent une passe difficile...

  • A
  • A
Hewlett-Packard et Dell traversent une passe difficile...
Partagez sur :

Les deux firmes sont particulièrement dépendantes des PC, dont les ventes reculent face à la concurrence des tablettes et smartphones notamment...

Les deux géants américains du PC Hewlett-Packard et Dell traversent une période difficile. Après des années de lutte pour s'offrir la place de numéro un mondial du secteur, les deux groupes sont confrontés à une activité en net déclin. Plombé par une charge de dépréciation massive de 10,8 milliards de dollars, HP a fait état hier soir de la plus importante perte de son histoire pour un chiffre d'affaires en baisse de 5%. Le groupe texan avait annoncé la veille un repli de 18% de ses bénéfices trimestriels pour des revenus en baisse de 8%. HP et Dell attaqués sur plusieurs fronts Dans les deux cas, les ventes de PC affichent un recul plus prononcé que celui de l'ensemble des revenus des deux sociétés, note le "Wall Street Journal". Le chiffre d'affaires de la division PC du Groupe californien de Palo Alto recule ainsi de 10% à 8,6 milliards de dollars tandis que les recettes de la même branche PC de Dell enregistrent une baisse de 14% sur un an. Les deux sociétés comptent beaucoup sur les ventes de PC, puisqu'elles représentent entre respectivement un tiers (HP) et la moitié de leur chiffre d'affaires global. La dépendance des deux firmes aux PC apparait désormais comme un lourd fardeau alors que les prix des machines ne cessent de diminuer. De plus, outre la concurrence des sociétés asiatiques comme Lenovo, HP et Dell font face à l'émergence de nouveaux appareils technologiques tels que les tablettes et autres Smartphones, qui tendent à remplacer les "PC simples" au sein des ménages. Enfin, la sortie prochaine du nouveau système d'exploitation Windows a clairement poussé les acheteurs potentiels de PC à attendre la fin d'année pour réaliser leurs emplettes. S'orienter vers de nouveaux débouchés L'avenir des deux géants semble désormais passer par de nouvelles activités plus rentables telles que les services et logiciels. Un chemin emprunté par IBM il y a quelques années et dont le succès n'est plus à prouver. Mais également dans le développement de tablettes et Smartphones, qui contrairement aux PC, connaissent une forte croissance. En attendant de jours meilleurs, Hewlett-Packard a donc annoncé hier soir avoir essuyé une perte record de 8,85 Mds$ soit 4,49 par titre contre un profit de 1,5 Md$ et 0,80$ par titre un an auparavant. La dépréciation massive de l'activité de services, donnant une charge de 10,8 Mds$ liée pour l'essentiel au rachat d'EDS, explique en grande partie ce déficit. HP avait racheté la société de sous-traitance texane EDS en 2008 pour 13,9 Mds$. En base ajustée, l'entreprise annonce néanmoins un résultat meilleur que prévu puisque le bpa ressort à 1$ contre 98 cents de consensus. En terme de prévisions, et à l'image de Dell précédemment, HP se montre prudent et revoit légèrement à la baisse ses objectifs 2012. Le groupe vise désormais un bpa ajusté compris entre 4,05$ et 4,07$, soit le bas de la fourchette précédemment annoncée.