Heuliez placé en redressement judiciaire, avec poursuite d'activité

  • A
  • A
Heuliez placé en redressement judiciaire, avec poursuite d'activité
Partagez sur :

Cette période de sursis permettrait la création d'une société d'économie mixte, prônée par Ségolène Royal.

Comme attendu, le tribunal de commerce de Niort (Deux-Sèvres) a prononcé la mise en liquidation de l'entreprise Heuliez SAS avec poursuite d'activité jusqu'au 31 octobre, d'après une source proche du dossier interrogée par Reuters. Mise en place de la SEM Seule la création d'une société d'économie mixte (Sem), dont les 650.000 euros de capital seraient assurés à 85% par des fonds publics, proposée par la région Poitou-Charentes présidée par Ségolène Royal pourrait désormais sauver de la liquidation une entreprise. Elle devrait voir le jour durant cette période de sursis. Elle vise à assurer de 20 à 30 emplois, 100 à 150 autres pouvant être préservés pour assurer la poursuite des activités actuelles, le reste faisant partie d'un plan social inévitable, selon le syndicat CFDT. La semaine dernière, le ministre du Redressement productif avait crée la polémique, déclarant au sujet de l'équipementier automobile : "Cela fait trois fois qu'on a aidé (troisième dépôt de bilan, ndlr). Nous ne sommes pas là pour mettre des ressources rares dans des entreprises qui n'ont pas d'avenir". Volkswagen comme dernière carte Suite à son placement en redressement judiciaire, Heuliez avait suscité l'intérêt de trois repreneurs : le groupe industriel espagnol Cosmos, le consultant allemand Matthias Bittner et le Français Christian de Léotard. Pourtant aucun d'entre-eux n'a déposé d'offre. Le groupe espagnol, jugé comme le repreneur le plus crédible, a refusé de s'engager sans la garantie que Volkswagen choisisse Heuliez pour un contrat de fourniture de pièces de rechange représentant plusieurs dizaines de millions d'euros de chiffre d'affaires par an. Heuliez ferait figure de favori, mais le constructeur allemand fait jouer la concurrence et ne devrait rendre sa décision qu'après le 15 octobre. La constitution de la SEM permettrait de patienter jusqu'au rendu de cette décision...