Hésitations sur les marchés asiatiques à l'issue d'un bon 1er trimestre

  • A
  • A
Hésitations sur les marchés asiatiques à l'issue d'un bon 1er trimestre
Partagez sur :

Les investisseurs en Asie ont été rassurés en début sur le front de la crise de la dette en Europe avant que les craintes ne ressurgissent...

Le premier trimestre 2012 s'achève sur une note hésitante en Asie, où les places boursière ont fortement progressé depuis le début de l'année, puis ont entamé une correction depuis deux semaines... A Tokyo, l'indice Nikkei perd ce matin 0,57% peu avant la clôture, mais affiche tout de même un gain de 19% sur le trimestre, grâce à un recul d'environ 7% du Yen face au Dollar cette année, ce qui favorise les exportations nipponnes. De son côté, la Bourse de Hong Kong perd 0,5% (+12% depuis le 1er janvier), et Séoul est quasi-inchangé (-0,01% et +10,3% sur le trimestre), de même que Sydney (-0,06% et +9% pour l'ASX-200 depuis le 1er janvier). A la hausse, Taiwan avance de 0,7% et le Shanghai Composite progresse de 0,3% et d'environ 2,5% sur le trimestre. L'indice chinois, qui avait bien commencé l'année, gagnant près de 12% au 13 mars, a ensuite subi de nets dégagements après la révision en baisse des objectifs officiels de croissance du PIB en Chine (7,5% cette année, contre 8% visé en 2011) et la publication d'une série de statistiques montrant un coup de frein à la croissance en début d'année... Enfin, la Bourse de Singapour gagne 0,3%, tandis qu'à Bombay, l'indice BSE Sensex se distingue par un bond de 1,2%, soutenu par une annonce surprise de la banque centrale indienne qui va acheter pour 100 Mds de Roupies (1,5 MdE) d'obligations sur le marché secondaire. Le BSE Sensex a gagné 10,5% sur le premier trimestre. Après un début d'année marqué par une amélioration sur le front de la crise de la dette européenne, les investisseurs ont commencé à s'interroger, courant mars, sur le rythme de la reprise économique mondiale, notamment en Chine et en Europe, où les plans de rigueur menacent d'aggraver la récession en cours dans plusieurs pays du Vieux continent. Le vif rebond des cours du pétrole, campé au dessus des 100$ le baril depuis deux mois, constitue aussi un frein supplémentaire à la croissance mondiale... Parmi les statistiques de la matinée en Asie, la production industrielle au Japon a déçu en février, avec une baisse de 1,2% sur un mois, après deux mois de rebond (+3,8% en décembre et +1,9% en janvier).