Grosse amende pour EDF pour abus de position dominante dans le solaire

  • A
  • A
Grosse amende pour EDF pour abus de position dominante dans le solaire
Partagez sur :

L'énergéticien est condamné à payer 13,5 millions d'euros...

13,5 millions d'euros d'amende... C'est la sanction décidée par l'Autorité de la concurrence à l'encontre d'EDF, pour abus de position dominante. L'énergéticien se voit reproché d'avoir mis en oeuvre "des pratiques anticoncurrentielles sur le marché émergent des offres de services photovoltaïques aux particuliers". L'Autorité avait été saisie dans ce dossier par la société Solaire direct. Le gendarme de la concurrence a établi qu'EDF avait favorisé sa filiale EDF ENR, en mettant à sa disposition plusieurs moyens "non reproductibles par la concurrence". Ainsi, pour faire la publicité de sa filiale spécialisée dans le photovoltaïque, l'énergéticien a utilisé "le fichier client de l'ancien monopole historique, qui comporte plus de 20 millions de coordonnées". Explosion des co�"ts Il s'est également servi de la "force de frappe" de la marque Bleu Ciel d'EDF ainsi que des moyens de prospection, de promotion et de commercialisation des offres photovoltaïques, via le Conseil Energie Solaire. Par ailleurs, "l'image de marque et la notoriété d'EDF" et le logo et la marque EDF ENR, similaires à ceux utilisés par l'opérateur historique", ont été mis à profit pour tenter de convaincre les consommateurs. Face à ces outils, les concurrents, essentiellement des PME aux marques inconnues, "ont été durablement affectées", et "ont ensuite disparu dans leur quasi intégralité", écrit l'Autorité de la concurrence. Plus grave, "les incertitudes sur le prix de rachat de l'électricité photovoltaïque ont entrainé un ralentissement de la demande et une explosion du co�"t d'acquisition des clients", note-t-elle.