Greenpeace épingle Amazon, Apple et Microsoft

  • A
  • A
Greenpeace épingle Amazon, Apple et Microsoft
Partagez sur :

Les trois groupes américains ont recours aux énergies sales pour gérer leur "cloud computing", selon l'organisation...

Le cloud est énergivore... Sa croissance exponentielle inquiète les écologistes, à l'image de Greenpeace, qui publie un rapport sur le sujet, en notant les géants des nouvelles technologies dans leur gestion de "l'informatique dématérialisée". L'organisation note que "les data centers du cloud consomment une très grande quantité d'électricité : l'équivalent d'environ 250.000 foyers européens pour certains d'entre eux", en hébergeant des milliers d'ordinateurs. Greenpeace publie donc son palmarès des grandes entreprises du Net les plus consommatrices d'énergies sales. Ainsi, Amazon, Apple et Microsoft sont épinglées pour ne pas accorder assez d'attention à la provenance de l'électricité qu'elles consomment. "Elles continuent d'avoir largement recours aux énergies sales pour alimenter leur cloud alors que leurs besoins sont exponentiels", écrit Greenpeace. A l'inverse, Yahoo et Google sont citées en exemple, "en faisant de l'accès aux énergies renouvelables une priorité pour la croissance de leur cloud". Ces deux entreprises "soutiennent de plus en plus activement les politiques favorables à l'augmentation des investissements dans les énergies propres". Facebook recueille même les félicitations des écologistes, proclamé "ami des énergies renouvelables", après la construction d'un data center, en Suède, "pouvant être entièrement alimenté par des énergies renouvelables"...