Grèce : 150 nouvelles réformes réclamées par la Troika ?

  • A
  • A
Grèce : 150 nouvelles réformes réclamées par la Troika ?
Partagez sur :

Le rapport provisoire de la Troika préconiserait également que les pays européens abandonnent une partie de leurs créances.

De nouveaux efforts et une restructuration de la dette grecque feraient partie des conclusions du rapport provisoire de la Troika (FMI, UE, BCE), d'après les informations de l'hebdomadaire allemand 'Der Spiegel'. Rapport qui serait présenté le 12 novembre prochain. 150 réformes nouvelles réclamées ? Le rapport demanderait à la Grèce la mise en oeuvre de 150 nouvelles mesures, dont la baisse du salaire minimum, un assouplissement du droit du travail ou encore la création d'un compte bloqué sur lequel les tranches du prêt seraient déposées. Des hausses d'impôts automatiques pourraient également être imposées aux Grecs, si le pays met du temps à réaliser les objectifs fixés. En contrepartie, les créanciers de la Grèce lui laisseraient deux ans de plus afin qu'elle rééquilibre ses comptes, comme le réclame le gouvernement... Vers une restructuration de la dette D'après l'hebdomadaire allemand, la Troïka recommanderait également que les investisseurs publics renoncent à une partie de leurs créances. Les autres Etats européens en feraient partie. Indirectement, les contribuables de la zone euro seraient donc mis à contribution pour sauver Athènes du naufrage. En revanche, la BCE ne serait pas concernée.