Goodyear: Arnaud Montebourg nomme un médiateur pour désamorcer le conflit

  • A
  • A
Goodyear: Arnaud Montebourg nomme un médiateur pour désamorcer le conflit
Partagez sur :

Les salariés du site d'Amiens Nord occupent toujours leur usine...

Pour tenter de désamorcer le conflit entre la direction du site Goodyear d'Amiens Nord - voué à la fermeture - et les syndicats, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg a annoncé lundi, lors d'un déplacement à Venette dans l'Oise, la nomination d'un médiateur. Il s'agit du préfet de région de Picardie, Jean-François Cordet, indique 'Le Courrier Picard'. "Rien n'est pour le moment fixé en terme de calendrier ou prises de contacts", précise le quotidien régional. Appel à la raison Dans les colonnes du même journal, Arnaud Montebourg a appelé lundi les deux parties à aller l'un vers l'autre. Le ministre a également indiqué que les engagements du patron de Titan, Maurice Taylor restaient intacts. "ll m'a dit qu'il maintenait la totalité de son projet : 40 millions d'investissements sur quatre ans, l'embauche de 330 salariés. Sa seule condition fixée et déjà dite l'été dernier : que le conflit entre la CGT et Goodyear soit soldé", a déclaré le ministre. Mobilisation de la CGT Les salariés du site de Goodyear occupent toujours le site, après avoir retenu puis libéré deux cadres de l'usine la semaine dernière. Ils demandent à la direction de revenir sur les mesures d'accompagnement proposées aux 1.173 salariés. Ils souhaiteraient obtenir les dispositions prévues par le plan de départs volontaires du printemps 2012 mais qui a échoué, soit 80.000 euros pour les nouveaux embauchés et jusqu'à 180.000 euros pour les anciens, plus 1.500 euros par année d'ancienneté. Dans un communiqué publié lundi soir, la CGT a lancé un nouvel appel à la mobilisation, ce vendredi 17 janvier.