George Soros soutient les indignés de Wall Street

  • A
  • A
George Soros soutient les indignés de Wall Street
Partagez sur :

Le milliardaire dit comprendre la colère des manifestants anticapitalistes !

Le gérant de fonds spéculatif Georges Soros a pris de court ses interlocuteurs, en déclarant qu'il "comprenait franchement la réaction" des militants anticapitalistes d'"Occupy Wall Street", qui battent le pavé devant la Bourse de New York depuis près de 3 semaines. Interrogé en marge d'une conférence de presse organisée à l'ONU, le financier américain a précisé que la colère exprimée par les manifestants anticapitalistes, mais aussi par les militants ultraconservateurs du "Tea Party", visait principalement les actions des banques. Il a estimé que ces dernières ont causé la faillite de nombreuses PME depuis le début de la crise de 2008 en relevant brutalement les taux d'intérêts de cartes de crédit. "Dans le même temps, la décision de ne pas injecter de capitaux dans les banques, mais en réalité de les soulager de leurs actifs "pourris", permet aux banques d'afficher des super-profits et de verser des super-bonus", a-t-il ajouté... On ignore encore comment ont réagi les membres du collectif "Occupy Wall Street" face à cette marque d'intérêt imprévue de la part de leur "ultra-riche" compatriote. Limité au départ à une centaine de jeunes gens, le mouvement a pris de l'ampleur ces derniers jours, recevant le soutien public de personnalités artistiques comme le réalisateur Michael Moore, l'actrice Susan Sarandon ou Yoko Ono, mais aussi de certains syndicats. Les manifestations "d'indignés" s'étendent désormais à d'autres villes, dont Washington, où un rassemblement est prévu demain jeudi. Malgré les apparences, les déclarations de George Soros ne sont toutefois pas si surprenantes, car le financier n'en est pas à un paradoxe près dans sa longue carrière. Ayant fait fortune grâce à la spéculation, notamment lors d'un mémorable pari sur la dévaluation de la Livre britannique en 1992, l'investisseur n'en dénonce pas moins les dérives du capitalisme ultralibéral et les excès de la dérèglementation du système financier... Ces dernières semaines, il a exprimé ouvertement ses craintes que le monde ne sombre dans une nouvelle "Grande Dépression" du type de celle des années 1930, qui avait débouché sur la IIème guerre mondiale. Né en Hongrie en 1930 dans une famille juive, George Soros a émigré en Grande-Bretagne en 1947, puis a rejoint les Etats-Unis en 1956, où il a fondé le fonds d'investissement Quantum Fund. Devenu le 7ème Américain le plus riche avec une fortune estimée à 22 Mds$ en 2011, il consacre des montants considérables à des oeuvres philanthropiques, notamment dans les pays de l'Est...