Gemalto publie un chiffre d'affaires en hausse de 14% au premier semestre

  • A
  • A
Gemalto publie un chiffre d'affaires en hausse de 14% au premier semestre
Partagez sur :

Il est ressorti à près de 930 millions d'euros...

Gemalto a fait état ce matin d'un chiffre d'affaires en hausse de 14% à taux de change courants au premier semestre, à 928,5 millions d'euros. Une expansion due à la forte croissance des segments Transactions sécurisées, Sécurité et " Machine-to-Machine " (M2M), partiellement compensée par le repli de l'activité dans la Téléphonie mobile. Dans le détail, le chiffre d'affaires des logiciels et services a augmenté sur l'ensemble de la société de +12% à 123 millions d'euros, représentant 13% du chiffre d'affaires total du semestre. "Ces résultats témoignent des progrès importants accomplis par Gemalto dans l'implémentation de son plan stratégique 2009-2013 qui combine croissance organique et intégration réussie des activités acquises", se réjouit le groupe français. La marge brute du Groupe est en hausse de 29,1 millions d'euros (+ 10%), à 321,2 millions d'euros, soit un taux de marge brute de 34,6%, en repli de 1,2 point de pourcentage par rapport à l'exercice précédent, principalement en raison de la baisse provisoire du niveau de l'activité Licences et brevets. Les gains de productivité et les techniques d'optimisation des prestations de services mises en oeuvre auprès de certains clients ont contribué à compenser les effets négatifs de la hausse des prix des matières premières, du plastique et de l'or en particulier, et des conditions d'achat défavorables des puces en silicium au cours de la période. Les charges d'exploitation ont diminué de 3,1 points, en pourcentage du chiffre d'affaires, à 228,2 millions d'euros. Le résultat des activités opérationnelles au titre du premier semestre 2011 s'établit à 93 millions d'euros, soit 10% du chiffre d'affaires. La variation en glissement annuel a bénéficié du gain exceptionnel de déconsolidation de la société commune, soit 21,1 millions d'euros, ainsi que de l'évolution positive de l'activité. En effet, le résultat au titre des activités opérationnelles en cours a progressé de 66,6 millions d'euros à 71,9 millions d'euros malgré l'impact de 13,8 millions d'euros lié à la baisse d'une année sur l'autre de la contribution des Brevets au résultat. Comme au premier semestre 2010, les produits d'intérêt n'ont pas été significatifs ce semestre. Les transactions de change se sont soldées par une perte de 4,3 millions d'euros, contre un gain de 0,9 million d'euros au premier semestre 2010, perte partiellement compensée par 1,5 million d'euros d'autres produits financiers. En conséquence, le résultat financier, soit 2,8 millions d'euros pour le premier semestre 2011, est en repli de 3,6 millions d'euros en glissement annuel. La quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence a augmenté de 0,9 million d'euros, à 1,3 million d'euros. Le résultat avant impôt s'établit à 91,5 millions d'euros. La charge d'impôt s'élève à 16,1 millions d'euros et une charge de 1,5 million d'euros découlant des activités abandonnées a été comptabilisée au titre de l'opération de cession des Terminaux de paiement. En conséquence, le résultat net ajusté du groupe s'élève à 73,8 millions d'euros, en hausse de 17% par rapport à la même période de l'exercice précédent (63,2 millions d'euros). Le résultat par action ajusté avant dilution s'élève à 0,89 euro et le résultat par action ajusté après dilution à 0,86 euro, en hausse, respectivement, de 18% et de 16% par rapport au résultat par action ajusté avant dilution (0,76 euro) et au résultat par action ajusté après dilution (0,74 euro) au premier semestre 2010.