GDF Suez n'a pas l'intention de racheter le canadien Talisman

  • A
  • A
GDF Suez n'a pas l'intention de racheter le canadien Talisman
Partagez sur :

Contrairement aux rumeurs de presse...

GDF Suez n'a pas formulé d'offre de rachat du groupe pétrolier canadien Talisman Energy, a indiqué ce mardi matin le PDG du groupe, Gérard Mestrallet lors de la présentation de ses voeux à la presse. Pas de grosse acquisition en vue... Des sources bancaires et industrielles interrogées par Reuters croyaient savoir que l'énergéticien cherchait à réaliser 10 à 20 milliards de dollars d'acquisitions hors d'Europe. Selon elles, des opérations avaient déjà été étudiées, comme le rachat de l'américain AES, qui pèse 10,3 milliards de dollars actuellement en bourse à New York, ou le canadien Talisman Energy. Gérard Mestrallet a indiqué que GDF Suez allait croître principalement de façon organique et ne prévoyait pas de grosse acquisition. Pas d'entrée en Bourse de Cofely Quant à sa filiale Cofely, spécialisée dans les services énergétiques, Gérard Mestrallet a indiqué qu'il n'était pas question d'une entrée en Bourse, alors que les rumeurs sur ce sujet sont récurrentes. "Il n'est pas question de se séparer de cette activité, qui est un énorme atout", a-t-il déclaré. En outre, cette branche d'activité dégage un chiffre d'affaires proche de 15 milliards d'euros. En décembre dernier, le patron de la branche Energie Services, Jérôme Tolot avait déjà indiqué à Reuters que l'introduction en Bourse de Cofely n'était pas envisagée, dans la mesure où l'efficacité énergétique est "un des axes de développement stratégique du groupe".