GDF et Iberdrola monteront à 50% dans leur coentreprise NuGen

  • A
  • A
GDF et Iberdrola monteront à 50% dans leur coentreprise NuGen
Partagez sur :

Les deux partenaires montent chacun à 50% des parts...

SSE (Scottish and Southern Energy) a indiqué à GDF SUEZ et Iberdrola sont intention de stopper son investissement dans leur co-entreprise NuGeneration (dite "NuGen"), dont l'objet était la construction d'une centrale nucléaire de nouvelle génération au Royaume-Uni. Mais les deux partenaires restants demeurent déterminés à mener à bien ce projet, aussi montent-ils chacun à 50% des parts. Le calendrier du projet n'est pas modifié, assurent-ils, puisque l'objectif reste de prendre une décision d'investissement finale en 2015, pour une mise en service en 2023. GDF SUEZ explique notamment que "des progrès significatifs ont été accomplis, notamment au cours de l'année qui vient de s'écouler, pour s'assurer que NuGen dispose des ressources adéquates en termes de compétences, de connaissances et d'expériences. De fait, de nombreux chantiers concernant des activités importantes sont désormais lancés et une demande de permis de construire a récemment été déposée concernant les travaux préliminaires de caractérisation de site qui devraient démarrer d'ici la fin de l'année". NuGeneration a pour ambition de construire 3.600 MW de capacités nucléaires sur le site de Sellafield, afin de compenser l'arrêt des réacteurs britanniques d'ancienne génération. Le choix entre l'EPR d'Areva et l'AP1000 de Westinghouse n'a pas encore été arrêté pour le projet. Le consortium dispose d'une option de 5 ans sur le terrain, qui expire en octobre 2014, pour 70 millions de livres.