Gaz de schiste: Arnaud Montebourg plaiderait pour une méthode propre d'exploitation

  • A
  • A
Gaz de schiste: Arnaud Montebourg plaiderait pour une méthode propre d'exploitation
Partagez sur :

D'après 'Le Canard Enchaîné', le ministre du Redressement productif aurait commandé un rapport sur la question à des experts.

Arnaud Montebourg serait-il en train de plancher sur une méthode d'extraction "propre" du gaz de schiste ? 'Le Canard Enchaîné' croit savoir que le ministre du Redressement productif a fait travailler des experts sur la question pendant plus d'un an. Ces derniers auraient trouvé une solution afin d'extraire le gaz des roches en sous-sol: remplacer l'eau par le fluoropropane (NFP), un gaz non inflammable, contrairement au propane dont il est dérivé. Un processus s�"r ? La technique est déjà utilisée aux Etats-Unis et au Canada. "Les experts de Montebourg prétendent que le processus (...) s'effectuerait en toute sécurité", écrit le journal. L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, qui a rendu un rapport fin 2013 sur les techniques alternatives à la fracturation hydraulique se montre plus mesuré sur la question. "L'utilisation d'une forme de propane non inflammable permet de supprimer à 100 % les risques industriels liés à l'utilisation de propane traditionnel", reconnaissent les experts. Ils ajoutent cependant que le produit est onéreux et "qu'il n'est pas sans danger pour le climat. Il représente aujourd'hui 0,5 p.mille des émissions totales de gaz à effet de serre", précisent-ils. Environnement contre créations d'emplois Selon le journal satirique, le rapport serait dans les tiroirs d'Arnaud Montebourg mais le ministre le garderait secret à l'approche des élections municipales afin de ne pas créer de discorde au sein de la majorité, les Verts étant très sensibles sur ce sujet... Mais le ministre du Redressement productif aurait de bons arguments pour convaincre François Hollande, qui a assuré le 14 juillet dernier que "tant qu'il sera président, il n'y aura pas d'exploration du gaz de schiste en France (interdiction de la fracturation hydraulique depuis 2011, ndlr)". Le potentiel de création d'emplois serait évalué à 250.000, selon les experts d'Arnaud Montebourg. De son côté EELV plaide purement et simplement pour une sortie progressive des énergies fossiles, et ce, quelle que soit la méthode utilisée. Le parti appelle à s'engager sur la voie de la transition énergétique.