G20 : les ONG réclament une taxe sur les transactions financières

  • A
  • A
G20 : les ONG réclament une taxe sur les transactions financières
Partagez sur :

Une taxe d'autant plus justifiée que selon les organisations, l'aide aux pays en développement va fortement diminuer...

La Grèce ne doit pas être au centre de toutes les attentions lors du sommet du G20 qui s'ouvre demain à Cannes... Les ONG plaident pour la mise en place d'une taxe sur les transactions financières comme outil de développement d'autant plus que les aides devraient diminuer... D'après l'organisation Oxfam France, qui fonde ses estimations sur une analyse des budgets 2010-12 actuels et prévisionnels, l'aide publique au développement (APD) accordée par les pays riches devrait diminuer de 9,5 milliards de dollars d'ici à la fin 2012, soit la réduction la plus importante depuis 15 ans, du fait de la crise... Une taxe financière est donc d'autant plus justifiée. Mais le combat est loin d'être gagné car des pays comme la Grande-Bretagne et les Etats-Unis y sont toujours opposés. La France, qui est soutenue par l'Allemagne, espère donc constituer un "groupe leader" pour sa mise en oeuvre. Les ONG, à l'image de CCFD-Terre solidaire réclament également "un reporting pays par pays de ce que font les multinationales" pour lutter contre l'évasion fiscale. Sur ce point, Nicolas Sarkozy aurait indiqué d'après des participants, avoir demandé aux chefs d'entreprises réunis au sein du B20 (Business 20) qui s'apprêtent à publier une déclaration contre la corruption qu'ils commencent par fermer leurs filiales opérant dans des paradis fiscaux.